Perte de cheveux masculine

L'alopécie androgénétique ou la calvitie masculine est la forme la plus courante de perte de cheveux, représentant 95% des cas de perte de cheveux chez l'homme.

Bien qu'il existe de nombreuses raisons possibles expliquant la perte de cheveux, telles que maladies chroniques, maladies de la peau, réactions à certains médicaments, caractère saisonnier, stress, malnutrition, pollution de l'environnement et autres aspects de la vie moderne, le plus grand pourcentage de perte de cheveux chez l'homme est dû à l'hérédité.

Le taux estimé de perte de cheveux chez les hommes est de 81%. Cela signifie que les facteurs génétiques contribuent davantage au risque de calvitie masculine que les facteurs environnementaux. La prédisposition héréditaire est le facteur le plus puissant de la perte de cheveux chez les hommes, car les gènes déterminent en grande partie si un homme présentera la perte de cheveux masculine, son âge d’apparition, son modèle et son degré de progression.

"En ce qui concerne l’alopécie androgénétique, il existe de fortes preuves que le modèle et la vitesse de développement de chaque homme ont des antécédents héréditaires."

Dr. Anastasios Vekris, chirurgien plastique
Directeur scientifique des Advanced Hair Clinics

Resume
chirurgien plastique dr anastasios vekris

Perte de cheveux masculine

L’image le plus courant d’alopécie androgénétique est l’amincissement frontal et temporal, avec une tendance à s’étendre jusqu’à la couronne de la tête. Au fil des ans, la zone mince du sommet de la tête s’agrandit et, dans de nombreux cas, s’unit finalement à la région antérieure. La perte des cheveux avec un amincissement apparent se produit chez 25% des hommes à 30 ans et chez 50% des hommes entre 45 et 50 ans.

La perte de cheveux chez les hommes commence généralement à la fin de la puberté et progresse rapidement entre 20 et 30 ans, tandis que la chute des cheveux ralentit après 30 à 35 ans. À un âge plus avancé, la chute des cheveux est encore ralentie, suivant un chemin qui coïncide avec la stabilisation et la diminution progressive des taux d'hormones mâles dans le sang.

Apparition de l'alopécie androgénétique chez les hommes

Apparance d’alopécie vers 30 ans

Apparance d’alopécie vers 50 ans

Les hommes souffrant d'alopécie androgénétique héritent des follicules pileux génétiquement sensibles à l'hormone dihydrotestostérone (DHT). La dihydrotestostérone (DHT) est un dérivé ou un sous-produit de la testostérone. La testostérone est convertie en DHT au moyen de l’enzyme 5-alpha-réductase, qui pénètre dans les follicules, provoque leur rétrécissement et finit par altérer la fonction des follicules, ce qui inhibe leur croissance. Les follicules pileux sensibles à l'hormone DHT deviennent plus minces et leur durée de vie est réduite, entraînant la perte des cheveux et une densité réduite du cuir chevelu.

Plus spécifiquement, l'action de l'hormone DHT réduit la phase anagène, pendant laquelle les cheveux croissent, et accélère la phase télogène, pendant laquelle le développement s'arrête. Ce processus affaiblit les cheveux, entraînant finalement la perte. Chez les hommes qui présentent les premiers signes d'éclaircie, la densité de leurs cheveux est généralement réduite, non à cause de l'excrétion, mais à cause de l'amincissement progressif des cheveux. Les follicules pileux dégénèrent progressivement, le cycle de vie des cheveux est raccourci et chaque nouveau cheveu produit devient de plus en plus mince et de plus en plus fragile, avec une durée de vie de plus en plus courte. Cela se produit à une vitesse qui diffère d'un homme à l'autre, jusqu'à ce que le follicule atteigne son stade final de dégénérescence, dans lequel le cheveu apparaît mince et transparent comme du duvet.

Aujourd’hui, il est possible de déterminer la probabilité qu’un jeune homme présente une alopécie androgénétique à l’aide de tests génétiques spécifiques, qui révèlent la présence de gènes dans son ADN et sont associés à la calvitie masculine.

Test d'alopécie génétique

Avec le test génétique, nous pouvons maintenant identifier et génotyper la plupart des sites génétiques qui semblent être associés à la fois aux caractéristiques morphologiques du cheveu et à ses éventuels agents pathogènes (alopécie).

Perte de cheveux masculine - FAQ

Pourquoi la perte de cheveux?

Le cycle de vie du cheveu comprend les étapes suivantes: la phase anagène (au cours de laquelle la croissance du cheveu a lieu), la phase catagène (au cours de laquelle le cheveu cesse de pousser et se détache de sa racine), la phase télogène (perte). La perte de cheveux se produit lorsque la durée de la phase anagène devient plus courte et que les cheveux passent rapidement à la phase télogène (perte de cheveux télogène ou effluvium télogène). Dans ce cas, la chute des cheveux est diffuse, c’est-à-dire non localisée dans une zone particulière, mais étendue sur tout le cuir chevelu, entraînant une réduction de la densité des cheveux et un amincissement des mèches de cheveux. Cette forme de perte de cheveux peut survenir après l'accouchement, en raison d'infections chroniques ou après l'administration de certains médicaments.

D'autres cas de perte de cheveux sont dus à des maladies du cuir chevelu, telles que des infections fongiques, une folliculite et d'autres inflammations. L'amincissement des cheveux peut également être causé par un dysfonctionnement de la glande thyroïde (hypothyroïdie, hyperthyroïdie) et par l'hyperparathyroïdie et d'autres maladies chroniques. La perte de cheveux survient également après la chimiothérapie, la radiothérapie et certains médicaments, ainsi que dans un certain nombre de maladies chroniques. Dans ces situations, la perte de cheveux disparaît après avoir identifié et éliminé la cause.

Une perte de cheveux localisée et généralement permanente, peut survenir dans des cas d’alopécie traumatique causée par des blessures ou des brûlures au cuir chevelu, au visage ou au corps.

Quelles sont les causes de la perte de cheveux chez l'homme?

La cause la plus fréquente de la perte de cheveux chez l’homme est l'hérédité qui, associé à l’action des dérivés de l’hormone testostérone et de l’âge, provoque l’alopécie androgénétique ou perte de cheveux chez l’homme. Les gènes responsables de l'alopécie androgénétique peuvent être transmis par les deux parents.

Chez les hommes, la perte de cheveux de ce type commence généralement par le front, les tempes et la couronne, alors qu'elle est absente de la région occipitale (arrière de la tête). La région occipitale et les côtés de la tête restent constants tout au long de la vie et ne présentent aucune perte de cheveux importante, même chez les hommes âgés, car les hormones masculines n’ont aucun effet ici. Cette région est appelée «zone de croissance constante des cheveux» et sert de zone donneuse principal de follicules pour la greffe de cheveux.

L'alopécie androgénétique n'est-elle isolée que chez l'homme?

Les femmes ont la même prédisposition héréditaire pour l'alopécie androgénétique que les hommes, mais chez les femmes en âge de procréer, en raison de l'effet de l'hormone œstrogène, l'apparition clinique de l'alopécie androgénétique avec une perte de cheveux intense et un amincissement apparent n'est pas très perceptible jusqu'à l'âge de la ménopause.

Seule une faible proportion de femmes, environ 10 à 15%, présentent une perte de cheveux cliniquement visible. L'alopécie androgénétique chez la femme se manifeste généralement par une perte de cheveux diffuse; on observe rarement une perte complète des cheveux d'une zone. L'amincissement des cheveux chez les femmes atteintes d'alopécie androgénétique devient plus profond après la ménopause.

Quels sont les formes pathologiques de la perte de cheveux?

On peut observer une perte complète des cheveux à des endroits spécifiques dans l'alopécie areata (calvitie localisée) et dans les cicatrices (alopécie cicatricielle), telles que des blessures au cuir chevelu ou des brûlures. La perte de cheveux et la création de plaques cicatricielles sont également observées dans le lichen plan folliculaire et le lupus érythémateux. La caractéristique de ces formes pathologiques de perte de cheveux est qu'elles peuvent toucher n'importe quelle zone du cuir chevelu, même la zone de croissance constante des cheveux, et évoluer de manière erratique et imprévisible.

Ces conditions peuvent être localisées, à petite échelle et relativement stables, mais peuvent dans de rares cas prendre une forme universelle. Dans certains cas d’alopécie areata, la perte totale des cheveux peut survenir non seulement au niveau du cuir chevelu, mais également au niveau du visage, des cils et même du corps tout entier. Les cas de perte de cheveux pathologique sont beaucoup plus rares que l’alopécie androgénétique et représentent moins de 10% de tous les cas d’alopécie.

Comment se fait le diagnostique de perte de cheveux?

Le diagnostic de perte de cheveux doit toujours être effectué par un dermatologue qualifié. Les éléments clés dans le diagnostic de l’alopécie androgénétique sont les antécédents d’apparition après la puberté, l’amincissement progressif dans des zones spécifiques et les antécédents familiaux en matière de perte de cheveux et d’alopécie. Dans Advanced Hair Clinics, la perte de cheveux est diagnostiquée ou confirmée par un trichogramme, à l'aide d'une microcaméra spéciale.

L'outil spécial d'imagerie photographique diagnostique et d'analyse numérique «Follysis» utilisé dans notre clinique, est un des outils les plus complets et les plus précis pour le diagnostic de la chute des cheveux et pour le suivi de la réponse au traitement, permettant ainsi de mesurer avec précision la densité des cheveux dans chaque zone et leur diamètre. Certains cas de chute des cheveux, tels que l'alopécie areata ou l'alopécie cicatricielle, peuvent nécessiter des tests sanguins spéciaux (tests hormonaux, fer, vitamines, minéraux, etc.) ou une biopsie de la peau (biopsie au punch) pour un diagnostic différentiel.

Le style de vie moderne affecte-t-il la santé des cheveux?

Une cause importante de la chute des cheveux à l’époque actuelle sont le mode de vie assez stressant ainsi que les émotions intenses, le stress, l’exposition à un environnement poussiéreux et pollué, l’exposition excessive aux rayons UV du soleil, le contact fréquent avec la mer ou l’eau chlorée.

La malnutrition peut aggraver la chute des cheveux, car le manque de protéines, de vitamines et de minéraux tels que le fer ou le zinc aggrave le problème. Un régime alimentaire équilibré comprenant des protéines et du fer peut inverser la perte de cheveux.

Un coiffage intense peut causer la perte de cheveux?

Une chute de cheveux due à une traction excessive provoquée par divers processus de coiffure et de mise en plis (par exemple, des queues de cheval, des extensions, etc.) peut avoir lieu.

Récompenses - Certifications

Advanced Hair Clinics - Μέλος του παγκόσμιου ανεξάρτητου οργανισμού για τη μεταμόσχευση μαλλιών ISHRS
Advanced Hair Clinics - Βραβείο IMTJ 2020 - η καλύτερη κλινική μεταμόσχευσης μαλλιών παγκοσμίως 2020 IMTJ
Advanced Hair Clinics - SILVER στα Healthcare Business Awards 2019
Advanced Hair Clinics - Μέλος του World FUE Institute

Advanced Hair Clinics

Advanced Hair Clinics, membre du Cosmetic Derma Medicine Medical Group, est une clinique de transplantation capillaire hautement spécialisée, quatre fois décernée comme International Hair Clinic of the Year (IMTJ Medical Travel Awards 2016, 2017, 2019, 2020).

Suivez nous

2020 © CDM Medical Group - All Rights Reserved
graduation-hatchevron-upquestion-circlecheckmark-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram