Œdème (gonflement) après une greffe de cheveux

Gonflement après la greffe de cheveux

Malgré le taux élevé de réussite et de sécurité de la greffe de cheveux, la phase postopératoire s’accompagne souvent d’un gonflement (œdème). Bien qu’il s’agisse d’une affection transitoire et inoffensive, son apparition est susceptible d’inquiéter le patient.

Le gonflement apparaît généralement dans les 1 à 2 jours suivant l’opération et atteint son maximum entre le troisième et le cinquième jour. Dans la plupart des cas, il s’atténue progressivement en 3 à 4 jours. Cependant, chez un faible pourcentage de patients, le gonflement peut durer plus longtemps, car sa gravité et sa durée sont influencées par des facteurs tels que l’étendue de l’intervention chirurgicale, la technique utilisée et la réaction individuelle de chaque patient.

Les causes

Le gonflement après une greffe de cheveux est généralement causé par une lésion tissulaire, une accumulation de liquide ou une inflammation, souvent associées à une intervention chirurgicale de mauvaise qualité. Le processus de guérison implique une augmentation du flux sanguin et une vasodilatation dans la zone, ce qui facilite l’afflux de cellules et de fluides du système immunitaire dans les tissus pour permettre la réparation, provoquant un gonflement dans la zone. Le gonflement est plus prononcé dans des zones telles que le front et la zone périoculaire en raison de l’effet de la gravité.

Qualité inférieure de la technique chirurgicale

La technique contemporaine de greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction) offre la possibilité d’implanter des follicules pileux sans créer de cavités (trous) dans le cuir chevelu, ce qui réduit considérablement le risque de gonflement (1 à 2 %). Cependant, pour des raisons de commodité, de rapidité et de réduction des coûts, de nombreuses cliniques insistent sur l’ancienne méthode d’implantation, quelle que soit la technique d’extraction des follicules pileux (FUE ou FUT). Cette méthode consiste à percer des trous dans la zone receveuse avant de placer les follicules pileux à l’aide d’une pince ou d’un implanteur, ce qui entraîne souvent une augmentation des saignements et des gonflements.

Dosage de l’anesthésie

Le dosage de l’anesthésie locale joue un rôle essentiel dans l’apparition et l’étendue de l’œdème après une greffe de cheveux. Les anesthésiques locaux, tels que la lidocaïne associée à l’adrénaline, sont nécessaires pour contrôler la douleur et réduire les saignements pendant l’intervention. Cependant, ces substances peuvent également interférer avec le flux normal des liquides et contribuer à l’œdème postopératoire. L’utilisation de doses minimales efficaces d’anesthésiques et de solution saline est essentielle pour minimiser le risque d’œdème.

Facteurs supplémentaires

Parmi les facteurs supplémentaires qui augmentent le risque de développer ou d’aggraver un œdème après une greffe de cheveux, citons les antécédents d’œdème après une chirurgie ou un traumatisme, des affections telles que l’hypothyroïdie ou les troubles lymphatiques, et la prise de médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), la vitamine E ou certains compléments alimentaires ayant une activité anticoagulante (par exemple, le gingembre, le ginseng, le ginkgo biloba).

Degré de gravité de l’œdème

La gravité de l’œdème varie d’un patient à l’autre et est généralement évaluée à l’aide du système de classification suivant :

  • Grade 0 : Aucun œdème.
  • Grade 1 : Légère enflure, principalement dans la partie supérieure du front.
  • Grade 2 : Gonflement modéré sur tout le front.
  • Grade 3 : Gonflement important, s’étendant aux yeux et aux joues.
  • Grade 4 : Gonflement important, accompagné de “cernes” dans la zone périoculaire et éventuellement d’une altération temporaire de la vision.

Risques liés au gonflement

Bien que le gonflement post-greffe soit généralement temporaire et ne constitue pas un problème de santé, un gonflement grave ou persistant comporte certains risques :

Faiblesse fonctionnelle

Un gonflement important autour des yeux peut affecter la vision et rendre les activités quotidiennes difficiles, nécessitant des soins supplémentaires et pouvant prolonger le temps de récupération.

Gonflement sévère

Un gonflement inhabituellement persistant ou extrême indique probablement une infection, une réaction allergique ou une mauvaise cicatrisation et nécessite une attention médicale immédiate.

Effets psychologiques

Le gonflement affecte souvent la psychologie du patient, provoquant une détresse ou une insatisfaction quant au résultat de l’intervention. Des études cliniques ont montré que les patients présentant un gonflement post-greffe important sont moins satisfaits de l’intervention et présentent des niveaux d’anxiété et de dépression plus élevés.

Anaphylaxie

Bien que très rare, l’anaphylaxie est une réaction allergique grave qui peut survenir après l’utilisation d’anesthésiques locaux tels que la lidocaïne. Les symptômes comprennent des difficultés respiratoires, une tachycardie et une chute soudaine de la pression artérielle. Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite un traitement immédiat.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Les patients doivent contacter leur chirurgien s’ils présentent l’un des symptômes suivants :

  • Gonflement qui persiste au-delà de deux semaines ou qui s’aggrave avec le temps
  • Gonflement important qui affecte la vision ou provoque une gêne importante
  • Signes d’infection, tels que rougeur, chaleur ou écoulement de liquide au niveau du site chirurgical
  • Symptômes d’anaphylaxie

Traitement de l’œdème

Une gestion efficace de l’œdème postopératoire améliore le confort du patient et accélère la récupération.

Compresses froides

Des compresses froides pendant 10 minutes toutes les heures pendant les deux premiers jours suivant l’intervention contribuent à réduire considérablement le gonflement. En effet, la basse température provoque une vasoconstriction, limitant le flux sanguin et l’accumulation de liquide dans la zone opérée.

Position de sommeil

Gardez la tête surélevée, surtout pendant le sommeil, car cela aidera à drainer les liquides anesthésiques qui, grâce à la gravité, s’écouleront vers le bas. Après l’intervention, dormez la tête surélevée sur plusieurs oreillers pendant les premières nuits. Veillez à vous allonger avec un angle d’élévation de 45 degrés pendant le sommeil afin de minimiser le risque de gonflement.

Alimentation saine

Hydratez-vous et maintenez un régime alimentaire équilibré comprenant des ingrédients anti-inflammatoires tels que les tomates, les myrtilles, les oranges, les légumes à feuilles vertes, les acides gras oméga-3 et les antioxydants. Évitez de manger des aliments salés, car ils peuvent entraîner une rétention d’eau et aggraver le gonflement.

Bandeau

L’utilisation d’un bandeau périmétrique, comme ceux que portent les joueurs de tennis, ou d’un bandage autour du front et des oreilles, contribuera à minimiser le gonflement en appliquant une légère pression pour drainer les liquides.

Massage

Un massage doux de la zone enflée peut aider à faire circuler et à drainer les liquides, réduisant ainsi le gonflement et accélérant la guérison.

Activité physique

Pendant au moins 7 à 10 jours après l’intervention, évitez de soulever des objets lourds, de faire des efforts intenses et d’autres activités susceptibles d’augmenter la pression artérielle et le gonflement.

Médicaments

Les soins postopératoires comprennent une gestion attentive de plusieurs médicaments susceptibles d’aggraver le gonflement. Il est essentiel d’éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’aspirine, l’ibuprofène, le naproxène et le diclofénac, car ils peuvent aggraver le gonflement et augmenter le risque de saignement. Le paracétamol est préférable car il a un impact minimal sur l’inflammation.

Il est important de suivre les instructions postopératoires et de signaler à votre chirurgien toute complication inattendue du processus de guérison. Respectez les rendez-vous avec votre chirurgien pour surveiller le processus de guérison et répondre à vos préoccupations.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Chez Advanced Hair Clinics, nous suivons des protocoles stricts lors de nos procédures de greffe de cheveux afin de minimiser le risque de gonflement après l’intervention, comme en témoignent nos patients.

Si vous envisagez une greffe de cheveux ou si vous avez déjà subi l’intervention et que vous n’êtes pas satisfait des résultats, contactez-nous pour une consultation gratuite. Nous vous examinerons, discuterons en détail de vos questions et de vos préoccupations, et vous recommanderons des traitements d’entretien personnalisés pour vous garantir une expérience confortable et un résultat qui correspond à vos attentes.

Consultation gratuite

Prenez rendez-vous dès maintenant chez ADVANCED HAIR CLINICS et trouvez la réponse à vos questions sur la greffe de cheveux FUE.

Je suis intéressé !