H
La greffe des cheveux est actuellement une méthode qui gagne continuellement du terrain. La perte des cheveux (chute des cheveux) concerne la plupart des femmes et des hommes, même depuis l’antiquité et particulièrement en ce temps, elle est la cause des nombreux troubles psychologiques. De nos jours, la transplantation des cheveux est l’opération esthétique la plus répandue chez les hommes, dans le monde occidental. Ce domaine s’évolue rapidement, jour par jour et ayant des résultats impressionnants. Selon ISHRS (Société Internationale de la réparation chirurgicale des cheveux), le nombre des greffes de cheveux effectuées chaque année dans tout le monde, s’augmente à un rythme de 18-20% par an, et les taux les plus élevées de l’augmentation sont enregistrées dans les pays en développement en Asie (Chine, Indes) et dans les pays de l’Orient – Moyen.

Au même temps, le nombre des transplantions concernant la réparation des sourcils ou des poils du visage est aussi constamment augmenté. Les années dernières, le développement de la méthode moderne FUE (technique de transplantation), qui permet la réparation du cuir chevelu sans la formation des traces ou des cicatrices dans la région donneuse, comme c’était le cas de la technique précédente FUT ou strip, et rend les résultats physiques possibles, elle a contribué à la grande réputation de la greffe de cheveux et à l’élimination des techniques non médicales plus anciennes, qui étaient utilisées aux méthodes de la couverture du cuir chevelu, comme par exemple les perruques et les extensions supplémentaires dont l’usage est constamment limitée.

Outre les traitements conservateurs, la chute des cheveux peut être traitée par une opération chirurgicale, par la transplantation des cheveux qui s’adresse à ceux qui ont prévu l’évolution de la maladie et ils veulent une solution définitive à leur problème. Il est mieux que la réparation du cuir chevelu soit combinée d’un traitement pharmaceutique contre la chute des cheveux, afin de réussir le résultat meilleur possible, la repousse des cheveux nouveaux et la maintenance des cheveux déjà existants.

Des traitements thérapeutiques modernes, comme l’application de PRP (Plasma riche en plaquettes), ont contribué à la lutte plus efficace contre le problème de la chute des cheveux, lorsque la recherche médicale est constamment continuée, afin de rendre possible à l’avenir l’utilisation des blastocytes (cellules souches) au traitement de la chute des cheveux ou le clonage des cheveux au laboratoire (duplication ou clonage des cheveux). En plus, dans le champ de la transplantation des cheveux, outre la prédominance de la technique moderne FUE (Extraction des unités folliculaires) ou de la technique d’extraction des follicules individuels, des autres méthodes technologiques, plus intéressantes, comme par exemple la transplantation robotique des cheveux, sont aussi évoluées et même si elles ne sont pas encore tout à fait perfectionnées, elles sont très prometteuses sous la prétexte qu’elles seront plus évoluées à l’avenir.

L’histoire de la Greffe De Cheveux

La perte des cheveux est un sujet qui préoccupait depuis toujours les gens et par conséquent ceux-ci cherchaient des manières possibles de réparation. Certes, la transplantation des nos propres cheveux était à l’époque quelque chose complément irréaliste.

    • Le premier témoignage de traitement de la chute des cheveux date de 1550 avant J.C.
    • Dans les papyrus Ebers de l’Egypte ancienne, il y a les premiers rapports écrits au traitement de la chute des cheveux.
    • Même si dans la Bible, il y a des rapports à la chute des cheveux et au rôle important des cheveux chez les hommes. L’histoire très connue de Samson et de Dalida prouve que la puissance masculine est étroitement liée aux cheveux longs.
    • Il y a aussi un autre rapport, dans le livre Rois B’, au prophète Elissaio, qui était chauve.
    • Plus tard, dans la Grèce Antique, près de 400 avant J.C, le père de la Médecine contemporaine, Hippocrate, observe pour la première fois que les castrats, lorsque ils sont castrés avant l’adolescence, ils ne présentent pas d’alopécie androgénétique, en attestant ainsi la relation existant entre la tête blanche et l’action des hormones masculines, après l’adolescence. Au même temps, il propose des méthodes du traitement par l’application des herbes de l’époque.
    • Dans la Rome Ancienne, il y a des rapports que Jules César utilisait des recettes égyptiennes contre la chute des cheveux.
    • Au Moyen-âge, en essayant de réduire la perte des cheveux, le salive de la vache était utilisé comme un traitement de première intension, une conviction existante jusqu’à nos jour.
    • Plus tars, pendant le 17e -18e siècle, surtout dans l’Europe, les perruques et les extensions supplémentaires ont été établis comme un moyen de la couverture de la calvitie, dans les classes des élites.
    • La première transplantation des cheveux qui était réussie, d’après des témoignages,  elle avait eu lieu en 1822 à Wurzburg et elle était effectuée par le Dr Dieffenbach.
    • L’ère contemporaine de la greffe de cheveux date de 1939 au Japon où le dermatologue Dr Okuda a procédé à une transplantation des cheveux en utilisant des transplants cutanés et il avait publié les résultats existés aux 200 cas de patients, à l’Inspection médicale japonaise. Malheureusement, à cause de la difficulté de la compréhension de la langue japonaise et de l’intervalle de la 2e guerre mondiale, l’effort de Dr Okoda restait inconnu pendant plus de 20 ans.
    • L’établissement de la réparation chirurgicale du cuir chevelu en tant que traitement de l’alopécie androgénétique est effectué par Dr Norman Orentreich près de 1960 aux Etats-Unis. Il a examiné les régions dans lesquelles on peut extraire ou mettre en place les follicules pileux et il a prouvé que quand les cheveux sont collectionnés de la région occipitale (à l’arrière de la tête), ils ne tombent pas après leur mise en place, en établissant ainsi, pour la première fois, les notions « région donneuse » et « région receveuse » concernant le cuir chevelu.

Les techniques precedentes et les techniques nouvelles dela greffe de cheveux

Les premières opérations de la transplantation des cheveux qui ont commencé à s’appliquer pendant les années 1960 et elles sont poursuivies pour les 40 prochaines années, elles sont connues pour leur caractère très invasif, douloureux et aigu et pour leurs résultats peu esthétiques.

Chirurgie à lambeau
Réduction du cuir chevelu
Punch Grafting

Actuellement, les méthodes applicables à la réparation du cuir chevelu sont les deux suivantes:

FUT - Follicular Unit Transplantation
FUE - Follicular Unit Extraction
Dans l’Advanced Hair Clincs, on a une grande expérience et formation à l’utilisation de la méthode FUE, même si dans les cas les plus difficiles. Plus précisément, on applique la technique Advanced FUE qui contient l’extraction des follicules pileux par extenseur automatique direct (FUE Direct) et la transplantation des follicules pileux par l’utilisation d’un appareil d’implantation, en une phase, sans la formation des fentes dans la peau de la région donneuse (Implantation en une phase), qui réduit considérablement le saignement, les  blessures, les œdèmes et la douleur post-opératoire, après la fin de la séance FUE.

Les années dernières, on observe l’apparition des nombreux systèmes de transplantation robotique (Transplantation robotique des cheveux ou ARTAS® Transplantation robotique des cheveux), qui, jusqu’à maintenant, ne peuvent pas remplacer le groupe médicale spécialisé à la transplantation des cheveux par la technique FUE, à cause de son coût élevé, mais le progrès de la technologie à l’avenir peut-être permet leur utilisation large.

Autre techniques de Couverture de calvitie

Outre la greffe de cheveux qui constitue jusqu’aujourd’hui le seul moyen scientifique de réparation permanente des cheveux dans la partie blanche du cuir chevelu, il y a aussi d’autres manières utilisées, même si à nos jours, à la réparation de la calvitie, qui ne sont pas ni invasives ni médicales.

La prosthèse capillaire est une technique qui peut être effectuée par couverture partielle ou totale de la région calvaise du cuir chevelu, par l’utilisation d’une perruque ou des matériaux supplémentaires produits des cheveux naturels ou artificiels, qui se varient selon leur couleur, leur longueur ou la notion des cheveux, en fonction du patient et les traits caractéristiques de son visage. L’application est effectuée par l’utilisation des matériaux spécifiques du collage afin de stabiliser la peau du cuir ou par des agrafes chirurgicales mis en place dans les chevaux ou sur les côtés, s’il y a des cheveux dans cette région. L’utilisation des ajouts est subordonnée à la propreté tant de la peau sous-jacente que de l’ajout même. La propreté ou l’application mauvaise des ajouts peut causer inflammation dans la peau du cuir chevelu, ou irritation temporelle ou permanente.

Hair Prosthetics
Tatouage du cuir chevelu - Scalp Micropigmentation
Micro-fibrilles de Kératine

La greffe de cheveux, peut s’appliquer à qui?

La greffe de cheveux est actuellement le traitement esthétique le plus répandu, chez les hommes et il ne constitue plus une procédure pour quelques élus. Les patients n’hésitent pas à visiter des Dermatologues ou des Chirurgiens plastiques, qui sont les seuls spécialistes capables à faire le diagnostic et le traitement de la chute des cheveux.
Selon des données statistiques, en 2010, on a observé un doublement des opérations de la transplantation des cheveux, par rapport à la décennie précédente. Depuis ce temps, les greffes de cheveux connaissent une croissance près de 20% par an, au niveau mondial.

La transplantation des cheveux peut s’effectuer chez :

      • Les hommes et les femmes atteints d’ alopécie androgénétique
      • Les hommes et les femmes atteints des chutes des cheveux présentées sous forme cicatricielle
      • Dans les cas de la raréfaction des cheveux et des poils des sourcils
      • Dans les cas de raréfaction des poils du visage
      • Dans les cas de réparation des cicatrices formées par la technique FUT (STRIP) ou des cicatrices formées après une lésion ou une brûlure.
      • Dans le cas où quelqu’un désire à modifier la ligne capillaire et à la transférer à la région frontale.

La greffe de cheveux peut s’appliquer tant chez les hommes que les femmes, de n’importe quel âge plus de 18 ans. Grâce à la notion peu invasive de la technique moderne  FUE, technique de transplantation des cheveux effectuée sous anesthésie locale, tous les intéressés, sauf ceux qui sont atteints des maladies graves, comme par exemple l’infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral ou les cas d’immunosuppression grave, peuvent être subis pratiquement à celle-ci.

Des catégories spécifiques des patients, comme par exemple des patients atteints des problèmes cardio-vasculaires ou respiratoires, du diabète, des troubles de coagulation du sang ou des patients atteints des problèmes du thyroïde, peuvent, sans avoir peur, subir à la greffe de cheveux, après concertation avec le chirurgien plastique et leur médecin traitant et bien sûr après la régulation du traitement pharmaceutique prise.

La technique FUE de la Greffe de cheveux

La technique FUE (Extraction des unités folliculaires) ou la méthode de transplantation des cheveux par le transfert des follicules pileux individuels, est appliqué depuis 2003. Elle est la technique la plus moderne de transplantation des cheveux et elle tend à se prédominer à niveau mondial puisque elle est peu invasive. Pour l’application de  la transplantation par la méthode FUE, le chirurgien plastique doit être très spécialisé et parfaitement formé puisqu’il s’agit d’une technique très difficile et détaillée, et par conséquent elle est considérée comme une méthode très exigeante. Les séances FUE sont souvent très longues, lorsque chaque follicule pileux est extrait et mis en place séparément sous microscope. La familiarisation avec la technique FUE et le type d’apprentissage de cette technique, ont besoin de la formation appropriée et la réalisation des centaines d’opérations, jusque le chirurgien obtient un niveau satisfaisant de rapidité et de qualité, tant pendant l’extraction que pendant la mise en place des follicules pileux.

Peu de médecins sont aujourd’hui formés et très spécialisés à la technique FUE. Le chirurgien plastique Dr. Anastassios Vekris est parmi les médecins les plus reconnus et expérimentés à des milliers opérations de la transplantation des cheveux en Grèce et à l’étranger. Le chirurgien plastique Dr. Anastassios Vekris a formé des nombreux médecins tant grecs qu’étrangers et il a fondé des nombreuses cliniques de réparation du cuir chevelu en Grèce, en Europe et à l’Orient-Moyen.

La Greffe de cheveux par la méthode FUE

Dans cette méthode de greffe de cheveux, le médecin dessine la région d’où il collectera les transplants. Ensuite, il procède à l’anesthésie locale par une solution composée par lidocaine et adrénaline. Des unités des follicules pileux sont extraites facilement, rapidement et sans douleur, par un appareil spécifique automatique, et ils sont maintenus dans un milieu humide de 3-4 °C. Ensuite, il détermine la région de mise en place des transplants et il procède à l’opération sous anesthésie locale. La transplantation des cheveux s’effectue l’un par un, par l’utilisation d’un appareil spécifique et sans la création précédente des fentes dans la région de l’implantation (Implantation en une phase, FUE Direct). De cette manière, l’élision existant dans la région donneuse est diminuée et le résultat est tout à fait naturel.

Dans l’Advanced Hair Clinics, le chirurgien plastique Dr. Anastassios Vekris, ayant une expérience pluriannuelle et après des nombreuses années de recherche, il a développé une technique de réparation du cuir chevelu appelée Implantation en une phase ou Advanced FUE, pendant laquelle les greffes sont directement implantés, ayant la direction appropriée, dans la région atteinte sans la formation des fentes ou des blessures dans la peau.

Le taux de la repousse, après l’application de la technique FUE, se varie de 95 à 98%. La plupart des cheveux sont maintenu par le début, tandis que certains d’eux peuvent tomber dans un délai de 2 mois et après ils repoussent progressivement, ayant un résultat complète au cours de 4-6 mois prochains dans une proportion de 70-80 % et au cours de 12 mois prochains dans une proportion de 95-100%.  Généralement, la repousse des cheveux nouveaux se termine plus rapidement dans la région frontale du cuir chevelu, tandis qu’elle peut être certains mois en retard  dans la région du sommet. Les cheveux nouvelles se comportent normalement, ils s’accroissent, et ils sont ras comme les cheveux naturels.

Les poils du corps et du visage en tant que regions donneuse pendant l’application de FUE

Lorsque la région donneuse ne suffit pas, les poils peuvent être pris par les barbes ou le corps (poils corporaux) et transferts dans la région atteinte. Les poils du visage s’augmentent rapidement et leur repousse touche le taux très élevé de plus de 95%. Grâce à leur structure spécifique (plus raides, bouclés), en fonction du cuir chevelu, et grâce au fait qu’ils, en moyenne, ont un diamètre double par rapport de cheveux, sont inappropriés à la mise en place dans la région frontale (ligne capillaire). Au contraire, ils sont très utiles, quand il n’y a pas de région donneuse suffisante dans le cuir chevelu, à l’amélioration du résultat dans la zone moyenne ou au sommet, ainsi qu’à la couverture des cicatrices post-opératoires après le strip.

Les poils corporaux constituent une source alternative des follicules pileux en vue de leur transplantation, particulièrement chez les hommes qui ont une repousse corporelle riche mais ils disposent une région donneuse dans le cuir chevelu qui n’est pas suffise. Toutes les régions corporelles peuvent être utilisées en tant que régions donneuses, comme la poitrine, le dos, les membres supérieurs et inférieurs ou  la région pubienne, mais il est observé que la région la plus fiable et potentiellement exploitable, dans le cas de la prise des transplants produits des poils corporaux, est la poitrine. La repousse finale des poils corporaux est très imprévue et elle se varie entre 70-80%. A cause du cycle pilaire qui est très différente selon le cas, et il s’évolue plus lentement que celui du cuir chevelu, la repousse des poils corporaux est plus lente et peut se terminer même 2 ans après la transplantation des cheveux en utilisant des poils corporaux.

Tant les poils du visage que les poils corporaux peuvent être utilisés à la greffe de cheveux seulement par la méthode FUE qui permet l’extraction des follicules pileux individuels, sans coups et cicatrices. Au contraire, la technique FUT ou strip est peu appliquée dans ces régions, lorsque la formation d’une cicatrice visible au visage ou à la poitrine, uniquement dans le but de prendre des follicules pileux afin d’effectuer une transplantation, est inacceptable pour des raisons esthétiques.

La greffe de cheveux par le transfert des follicules pileux individuels (FUE) est actuellement la méthode la plus idéale dans le cas de la chute des cheveux tant masculine que féminine. Cette méthode de greffe est aussi utilisée à la réparation des sourcils ou des poils du visage, ainsi qu’à la couverture des cicatrices formées après l’application de la technique STRIP(FUT).

La greffe de cheveux par FUE – après l’opération chirurgicale

La greffe de cheveux est une procédure tout à fait sécurisée. Elle est effectuée dans la clinique, seulement sous anesthésie locale, tandis que le patient est réveillé et il peut parler, écouter de la musique ou regarder la télévision. N’importe quel malaise existant dans la région transplantée, est négligeable. La plupart des patients se semblent une petite traction dans la région donneuse pendant 1 ou 2 jours. Il est rarement utile de préscrire des substances antalgiques douces. La région doit rester hydratée pendant les premiers trois jours en la vaporisant périodiquement par sérum physiologique.

Certains de nouveaux cheveux peuvent tomber au cours de 2-8 premières semaines, mais le patient ne doit pas s’inquiéter, lorsque les racines restent stables et produisent des nouveaux cheveux aux cours des mois prochains. Le phénomène est éliminé par l’utilisation de minoxidil 5% justement après l’opération. Le jour prochain, après la greffe de cheveux, le patient visite la clinique où on examine la région donneuse et receveuse et les cheveux sont lavés pour la première fois. Trois ou quatre jours après l’opération, le patient peut aller à son travail sans se faire remarquer la transplantation des cheveux. Finalement, on conseille le patient à éviter l’exercice physique  et l’utilisation de la piscine, au cours de la première semaine après l’opération.

Dans le cas de la séance non rase FUE, le retour aux activités professionnelles et sociales peut se réaliser directement, dans les 24-48 heures, lorsque il n’y a pas des marques visibles formés après la greffe, puisque les transplants nouveau sont mis en place parmi les cheveux existants.

La Technique FUT et son rôle dans La default- cheveux

La technique FUT ou strip est une méthode de greffe des cheveux plus ancienne applicable au traitement de la calvitie. Elle est utilisée pour la première fois pendant les années 1990 et elle est répandue rapidement au monde. Les années dernières, la technique FUT est en recul rapide puisque la méthode mois invasive FUE a commencé à se développer. La raison est que les résultats de la technique FUE sont impressionnants sans des effets indésirables.

Réparation des sourcils par la méthode de GREFFE DES CHEVEUX FUE

La réparation des sourcils effectuée par un chirurgien plastique préoccupe les patients qui sont atteints de manque congénitale des sourcils ou veulent couvrir les cicatrices formées à cause des accidents ou des brûlures ou même présentent une raréfaction excessive des sourcils formée à cause d’épilage ou de desquamation chimique ou à cause de leur âge. En plus, il y a des raisons esthétiques pour lesquelles un patient peut désirer des sourcils plus denses et juvéniles.

Réparation des cicatrices formées après la Greffe default- cheveux par la méthode FUT-Strip

La technique strip ou FUT (Transplantation des unités folliculaires) est une méthode plus ancienne de transplantation des cheveux. Les années dernières, la technique FUT est en recul rapide, puisque la technique moins invasive FUE, qui ne laisse pas de traces et de cicatrices, s’est progressivement répandue.

Les taux de réussite de la Greffe de cheveux

Il y a des nombreux médecins qui s’occupent de la greffe de cheveux, mais le nombre de médecins qui réussissent des résultats tout à fait physiques et parfaits est très limité. Les qualifications et l’expérience du chirurgien plastique est le facteur principal du succès. Le respecte stricte du protocole opératoire et post-opératoire détaillé constitue le facteur principal de l’accomplissement réussite d’une séance de transplantation des cheveux.

L’application de la méthode FUE par un groupe médicale très spécialisé peut mener à la repousse des cheveux ayant des résultats réussites dans une proportion de 95-98% au cours de 12 mois après la greffe de cheveux. Il y a des cas où la repousse finale s’élève à un taux de 100% lorsque la mise en place des follicules pileux par la technique « One-step implantation, Direct FUE » (Implantation en une phase directe FUE) n’est pas effectuée par l’utilisation des follicules pileux traités, c’est-à-dire, les follicules ne sont pas subis à n’importe quel traitement. Par conséquence, les follicules pileux repoussés contiennent peut-être des cheveux partiellement coupées. Certaines recherches ont prouvé que même si les cheveux partiellement coupées peuvent être développés, dans une proportion de 30-70% en fonction de leur longueur, grâce au fait que même si les cheveux coupés contiennent des blastocytes (cellules souches) qui peuvent mener à la croissance des cheveux nouveaux, en renforçant davantage le résultat final.

Il n’y a pas d’âges moins ou plus appropriés à la réalisation de la première séance de la greffe de cheveux. L’image clinique de l’alopécie androgénétique se varie considérablement d’une personne à l’autre, de telle manière qu’il y a des gens jeunes, même si de moins de 20 ans, qui souffrent d’une chute des cheveux très étendue, classifiée au niveau V de l’échelle Norwood. Au contraire, il y a peut-être des patients de plus de 60 ans qui souffrent d’une raréfaction mois étendue, classifiée aux niveaux II-III de l’échelle Norwood. L’âge approprié, alors, à la première séance est déterminé par l’image clinique de chaque patient et surtout par l’impact psychologique de la chute des cheveux à ce patient. Par conséquent, l’âge approprié à la réalisation de la greffe de cheveux est celle-ci où la raréfaction est plus visible et affecte la psychologie du patient. Il est préférable de commencer la première séance de transplantation à un jeune âge, et de répéter quelques années plus tard, avant de perdre tous ses cheveux. Le succès d’une greffe de cheveux dépend de l’intégration réussie de manière naturelle des cheveux implantés parmi les cheveux déjà existant et de l’application du traitement conservateur convenable, souvent par minoxidil 5% et par PRP (Plasma riche en plaquettes), afin de maintenir les cheveux déjà existant.

Etant donné que l’alopécie androgénétique est un état progressivement évolué, lié largement à l’effet des androgènes chez notre organisme, la chute des cheveux et la raréfaction progressive causée, accompagnent le patient pendant toute sa vie post-pubertaire. Mais particulièrement, entre les 20-40 ans, le phénomène de la chute des cheveux est assez intense. Quand la séance première de la greffe de cheveux s’effectue à un jeune âge, il est presque certain que le patient doit s’informer sur la possibilité de la nécessité d’une deuxième opération à l’avenir, à cause de la chute permanente.

Des facteurs déterminants pour la réussite de la greffe de cheveux et la qualité du résultat final, sont aussi la gravité du problème et le degré de la raréfaction. Des alopécies localisées dans la région frontale ou au sommet de la tête, peuvent être suffisamment traitées même pendant une seule séance, portant une accumulation parfaite. Au contraire, les cas de calvitie étendue classifiée aux niveaux V-VII de l’échelle Norwood ont besoin de 2-3 séances afin de réussir la couverture satisfaisant, lorsqu’il y a une région donneuse suffisante. Dans certains cas, l’insuffisance de la région donneuse en combinaison avec la gravité du problème de calvitie, peuvent mener soit à choix forcé d’une région précise qui sera couverte (ex. zone frontale), soit à  une mise en place plus épaisse dans toute la région calvaise, qui mène à un résultat esthétique plus faible.

Les attentes réelles de l’intéressé à la greffe de cheveux constituent un facteur principal pour l’obtention du résultat désirable. Il faut que le médecin explique et le patient comprenne que la greffe de cheveux est une méthode médicale de réparation de l’alopécie et qu’en aucun cas elle ne peut pas remplacer la nature ou renverser la procédure de la chute des cheveux, en remettant le patient en état initial existant avant la période de l’adolescence. En plus, dans les cas d’alopécie très étendue, il faut que le patient comprenne que la réparation totale du cuir chevelu n’est pas si possible. En plus, dans des cas spéciaux, comme la transplantation des sourcils, on doit comprendre que les cheveux nouveaux tendent à s’accroître et il faut d’être rasés périodiquement. L’information détaillée par le médecin rassure le bon choix des transplants appropriés à greffe de cheveux et la compréhension, par les patients, du fait que la greffe de cheveux est une méthode médicale ayant tant des indices que des restrictions.

Les candidats idéaux pour La greffe de cheveux

Outre les patients atteints des maladies pathologiques très graves (ex. maladies cardio-vasculaires graves, immunosuppression grave etc), tous les adultes, tant les femmes que les hommes, peuvent être candidats à la greffe de cheveux. Les candidats les plus idéaux sont les patients ayant un problème d’alopécie très limité classifié aux niveaux I-IV de l’échelle Norwood, et disposant une bonne région donneuse et un problème de la chute des cheveux assez stabilisé. Même si les cas des petites cicatrices et permanentes peuvent être traités aussi efficacement. Au contraire, les hommes atteints d’une raréfaction élevée classifiée aux niveaux V-VII de l’échelle Norwood, disposant une région donneuse peu étendue ou épaisse, ainsi que les femmes atteintes d’une raréfaction diffuse, où il n’y a pas de distances suffisantes entre les cheveux dans la région receveuse afin de mettre en place en sécurité les follicules pileux nouveaux ou la région donneuse est faible et épaisse, ils ne sont pas des candidats idéaux à la greffe de cheveux. En général, il est considéré que la région donneuse du cuir chevelu ayant une densité moins de 90 cheveux/cm2 est la plus appropriée à la greffe de cheveux.

Les objectifs de la greffe de cheveux

Les objectifs de la greffe de cheveux sont distingués en trois points :

      • La couverture totale et complète, sans blessures permanentes dans la région donneuse et receveuse et sans formation des cicatrices permanentes.
      • Le résultat naturel, la bonne classification des cheveux et la ligne capillaire naturelle. Tous cela sont intégrés par l’utilisation et la mise en place des follicules pileux ayant un seul cheveu/poil, dans la ligne frontale en structure ondulée ou chevalée.
      • L’obtention de la densité (densification) la plus grande possible, selon les besoin et les particularités de chaque patient. En général, les densités acceptables sont celles de 50-70 cheveux/cm2 mais dans le cas d’une bonne région donneuse, le problème est limité et étant donné que la densification des cheveux nouveaux est l’élément demandé, il y a la possibilité d’obtenir des densités de plus de 120 cheveux/cm2

Les conswquences indesirables de la greffe de cheveux

Par la technique FUE, les conséquences indésirables sont presque absentes et elles sont directement en recul, comme dans les cas de la folliculite (bursite) ou d’œdème limité dans la région frontale dans une proportion moins de 1%. La bursite, si elle se présente, est en recul après l’application locale du shampooing antiseptique et des lotions antimicrobiennes pendant une semaine. L’œdème post-opératoire dans la région frontale ou rarement des yeux, est présenté près de 24-72 heures après la fin de la séance de la greffe de cheveux et il est éliminé par la prise de  cortisone par la buche pendant 3-4 jours.

La technique FUT est souvent accompagnée des conséquences indésirables comme par exemple la douleur existante dans la région des cicatrices, l’hypoesthésie cutanée située dans la région au dessus de la cicatrice et la formation d’une cicatrice hypertrophique et malformée. Les problèmes esthétiques sont fréquents après la séance par la technique FUT ou strip, puisque la cicatrice peut être malformée et visible. Des nombreux patients qui sont subis à une greffe de cheveux par la technique FUT, évitent d’être rasés à cause de la cicatrice visible et malformée existante.

Dans l’Advanced Hair Clinics, le chirurgien plastique Dr. Anastassios Vekris et son groupe médical appliquent des protocoles spéciaux avant et après la séance qui réduisent le risque des conséquences indésirables. On propose l’utilisation de minoxidil 5% tant avant qu’après la greffe de cheveux, ainsi que des séances par PRP (Plasma riche en plaquettes) afin d’améliorer les résultats.

La greffe de cheveux a l’ avenir-test D’and Alopecia

La greffe de cheveux constitue actuellement un champ important de recherche. Les années prochaines, on pourra

      • Déterminer exactement les gènes responsables de l’alopécie androgénétique, afin de prévoir la personne qui sera atteinte et pouvoir intervenir par des procédures génétiques. Actuellement, il est déjà possible de cartographier et imprimer le profil génétique de l’AND de chaque personne concernant 60-70 gènes différents au minimum qui sont liés à la procédure de l’alopécie androgénétique. Par un simple examen du sang, appelé Alopecia ADN Test, il est possible que le génétiste et le médecin prévoient la possibilité qu’une personne soit atteinte de l’alopécie androgénétique ainsi que la rapidité d’évolution de la chute des cheveux. En plus, il est possible d’effectuer un contrôle génétique sur les gènes responsables des cheveux gris et de déterminer ainsi, avec exactitude la tension naturelle des cheveux de chaque personne à se faire gris plus ou moins rapidement, à cause des raisons héréditaires.
      • Utiliser des médicaments nouveaux et plus efficaces pour la prévention de la chute des cheveux.
      • Faire le clonage des follicules pileux et utiliser des nombreux transplants (clonage des cheveux, duplication des cheveux)
      • Produire des cheveux par des cellules primitives et fortes (cellules souches ou blastocytes) au laboratoire, en fournissant plus de possibilités de transplantation des cheveux, sans limiter la région donneuse.

Le cout de la greffe de cheveux

Chaque cas est examiné séparément et le coût de chaque séance de la greffe de cheveux par la méthode FUE se varie. Le coût de la transplantation des cheveux dépend de la gravité du problème, le nombre des transplants mis en place, la difficulté possible de l’opération et la durée de la séance. La durée d’une séance longue se varie de 7 à 8 heures par jour. Le coût est très différent dans le cas de la couverture des régions plus grandes qui ont le besoin des séances qui durent souvent deux jours en vue d’une couverture totale.

Il y a aussi de cas plus difficiles, où la technique strip (FUT) est précédée et elle a porté des lésions considérables dans la région donneuse mais sans changer le coût de chaque séance. La densification des sourcils et des poils du visage ou l’utilisation des poils corporaux et la séance sans raser appelée FUE pas rase constituent des opérations spécifiques et très difficiles.

Le coût se varie en fonction de la séance et sa durée. Pendant cette séance journalière grande, si la région donneuse est bonne et les cheveux sont courts, on peut transplanter près de plus de 2000-3000 follicules pileux ou plus de 6000-8000 cheveux, en réussissant la densification parfaite et la couverture, lorsque leur classification se fait de la manière convenable.

Dans l’Advanced Hair Clinics, le coût est estimé selon la durée de la séance demandée pour la meilleure couverture de la région calvaise, effectuée en réussissant la densification la plus meilleure possible, sans exister un plafond liée au nombre des cheveux ou des follicules pileux qui seront extraits et mis en place, sous la seule condition de sécurité et de santé des raisons donneuses et receveuses. Il est considéré que la stratégie de certaines cliniques à priser la séance de la greffe des cheveux en fonction du nombre des cheveux ou des folliculaires pileux, est très trompeuse, étant donné que le patient n’est pas capable, en aucun cas d’estimer le nombre des cheveux ou des follicules pileux qui étaient implantés pendant la séance.

Pourquoi choisir l’Advanced Hair Clinics pour la réalisation de La greffe de cheveux

      • Dans l’Advanced Hair Clinics, il y a une grande expérience, puisque le chirurgien plastique Dr. Anastasios Vekris et son groupe médicale ont effectué des nombreuses opérations en Grèce et à l’étranger, avec grand succès.
      • Toutes les opérations de réparation du cuir chevelu sont effectuées et surveillées par le célèbre chirurgien plastique Dr. Anastasions Vekris, ce qui constitue garantie concernant les résultats possibles.
      • Le chirurgien plastique Anastassios Vekris est formé et post-formée à l’Université de Kyonpook en Corée, en collaboration avec le chercheur Dr. Kim, qui est  célèbre dans le champ de la chute de cheveux. Dr. Vekris était le premier qui a introduit et développé la méthode de la transplantation des cheveux Advanced FUE et de l’implantation en une phase (One step Implantation) par l’utilisation d’un appareil spécial automatique d’extraction des cheveux et de leur implantation sans fentes et blessures (FUE Directe)
      • Le chirurgien plastique Dr. Anastassios Vekris a formé la plupart des médecins qui s’occupent actuellement de la greffe de cheveux en Grèce et des nombreux médecins et infirmiers à l’étranger. Il a fondé des nombreuses cliniques de réparations des cheveux en Europe, et à l’Orient – Moyen, dans lesquelles il s’occupe des divers domaines en ayant un rôle consultatif et formatif.
      • Dans l’Advanced Hair Clinics, on effectue les séances de la transplantation des cheveux par FUE les plus efficaces en Grèce, telles quelles résultent des résultats présentés.
      • Les groupes de la transplantation de l’Advanced Hair Clinics sont les plus spécialisés à l’utilisation de la technique FUE pour le traitement des cas spéciaux ou plus rares, comme la transplantation des sourcils, des barbes et la réparation des cicatrices par FUT (strip), ou le transfert des follicules pileux du visage (poils du visage) ou du corps (poils corporaux).

Les résultats présentés après la greffe de cheveux

Les résultats de la greffe de cheveux effectuée par la méthode FUE sont stables et permanents. Ils se déjà présentent dès la première semaine après la transplantation. La repousse des cheveux s’évolue progressivement et on observe une phase de la chute entre la deuxième et la huitième semaine post-opératoire. La repousse des cheveux tombés recommence à la fin du deuxième mois après la transplantation et elle se termine progressivement en 12 mois. Il y a des recherches qui indiquent que les résultats d’une réparation du cuir chevelu peuvent être renforcés même si 18 mois après l’opération dans le cas de 5% de patients. Les résultats se présentent progressivement dans un délai de 12 mois mais il y a aussi des cas où les résultats de la repousse peuvent être renforcés même si 18 mois après la greffe de cheveux.

Le taux de la repousse des follicules pileux transplantés par la méthode Advanced FUE est supérieur à 95% et quelquefois s’élève à 100%. Les résultats de la transplantation des cheveux présentés après la séance de transfert des follicules pileux de la région des barbes présentent aussi des proportions similaires. Dans les cas de la réparation du cuir chevelu  par le transfert des follicules pileux de la région de la poitrine ou des autres régions corporelles, les taux de la repousse sont peut-être inférieurs de 60-70 %, tandis que l’évolution de la repousse des follicules pileux peut être ralentie. Dans les cas de la transplantation des cheveux à cause des cicatrices postopératoires ou des raisons pathologiques, les taux de la repousse peuvent se varier entre 60-90% des follicules pileux transplantés. Le taux de la repousse se dépend de la qualité de la cicatrice (douche-dure) et de son saignement ou des autres facteurs.

Les resultats naturelles de la greffe de cheveux

En ce qui concerne la naturalité, les résultats de la greffe de cheveux dépendent de l’expérience du groupe chirurgicale et du médecin qui effectue l’opération puisque la conception de la ligne capillaire devra être programmée de manière idéale, si nécessaire, afin de sembler aux traits caractéristiques du visage naturel. Le médecin devra étudier la manière de la distribution et de la classification  des follicules pileux dans le cuir chevelu et la forme de la densification. En plus, il doit prendre en conscience les traits caractéristiques naturels de chaque tête.

lus précisément, la naturalité du résultat de la greffe de cheveux est influencée par des facteurs comme l’angle de la repousse des cheveux existants. L’angle des cheveux transplantés devra être combiné de l’angle des cheveux existants et la direction de la repousse devra suivre celle des cheveux. Il doit aussi prendre en conscience la distribution naturelle des diverses follicules pileux.

Cela signifie que dans une ligne capillaire normale, les follicules pileux composés d’un cheveu doit être mise en place en avant tandis que on doit créer une zone transitif à l’arrière où des follicules pileux composés tant d’un cheveu que deux cheveux seront mis en place. Les follicules pileux les plus denses devront être mis en place derrière de la ligne avant surtout dans la région centrale de la tête en visant à l’obtention d’une densification plus grande. Les résultats de la transplantation des cheveux dépanadent en grande partie de l’expérience du groupe chirurgical et de la technique utilisée. Les résultats peuvent être identiques concernant le taux de la repousse soit dans le cas où la repousse s’effectue par la méthode FUE, soit par la méthode Strip.

La méthode FUE se prédomine souvent à naturalité du résultat parce qu’elle peut produire des follicules pileux composés d’un seul cheveu, ayant un diamètre plus petit, tandis que la méthode FUT ou strip, dans la plupart des cas, produit des transplants plus grosses (et ils ne semblent pas aux naturels s’ils sont introduits à la ligne) et pas de follicules pileux individuels. La création ou non des fentes pour la mise en place des follicules pileux joue un rôle important. Pendant la méthode Advanced FUE, où les follicules pileux sont transplantés par l’appareil d’implantation en une phase sans la création des fentes (Implantation en une phase), on observe que grâce aux lésions plus petites de la peau et à l’hémorragie limitée, il y a enfin un pourcentage de repousse plus grande et plus rapide en comparaison avec les techniques FUE ou strip.

Les taux de défaillance de la Greffe de cheveux

L’échec pendant la procédure de la greffe de cheveux peut être basée sur les facteurs qui sont liés au choix mauvais du patient, au manque d’expérience de l’équipe de transplantation ou au manque des connaissances du médecin qui effectue la transplantation ou enfin aux facteurs techniques qui affectent la qualité du résultat. Plus précisément, si on n’a pas  déterminé les besoins de couverture et la densification et les possibilités de la région donneuse,  l’évaluation préopératoire adéquate n’est pas bien effectuée, et  il est très probable que le résultat clinique soit inférieur de l’objectif posé à la fois par le patient lui-même et par le groupe de l’implantation.

De plus, la défaillance d’une greffe des cheveux peut être due au choix mauvais de la technique. Il est alors observé que les patients qui sont subis précédemment à la méthode de réparation du cuir chevelu par la méthode FUT ou strip, et qui ont présenté des cicatrices malformées dans la région donneuse, ils ont considérablement réduire l’amplitude de la région donneuse et la qualité des follicules pileux et par conséquent ils ne disposent pas de région donneuse suffisante afin d’obtenir un bon résultat.

En ce qui concerne l’expérience du médecin et de l’équipe de transplantation, il est vrai que seulement les chirurgiens biens formés, spécialistes à la chirurgie plastique ou à la dermatologie doit s’occuper de la greffe de cheveux conformément aux normes internationales. Néanmoins, il est observé que les médecins non-spécialistes ou des médecins d’autres spécificités (comme par exemple, des ophtalmologistes, les gynécologues, ou les médecins non qualifiés) se présentent en tant que médecins qualifiés tandis qu’en réalité ils ne possèdent ni l’expertise technique ni l’expérience requise. Dans ces cas, il y a la possibilité de nombreuses erreurs techniques pendant la procédure de transplantation, c’est-à-dire soit pendant l’extraction soit pendant la mise en place des follicules pileux, et plus souvent, pendant la phase de mise en place. Ces erreurs sont liées aux lésions des follicules pileux pendant le processus d’extraction, ou de section transversale (destruction des follicules pileux ou diminution des possibilités de la repousse).

Les erreurs peuvent être largement liées à la conservation mauvaise des follicules pileux après leur extraction de la région du cuir chevelu. Les facteurs principaux qui affectent la survie des follicules pileux sont l’humidification et la rétention en température modéré. Par conséquence, quand les follicules pileux sont secs et maintenus en températures basses, il y a la formation des lésions cellulaires et sa viabilité peut être affectée. Ce facteur peut mener à la défaillance de la greffe de cheveux. Enfin au cours de la mise en place des follicules, il y a des plusieurs facteurs qui peuvent mener à l’échec de la procédure et particulièrement la mise en place qui est relative à la profondeur d’implantation du follicule pileux. Si le follicule est implanté très profondément, ce fait peut mener à l’inclusion dans la peau au temps de guérison et de la formation de la vessie. Au contraire, si le follicule est mis en place de manière superficielle peut mener à  la déshumidification, au séchage et à la perte. Les erreurs techniques pendant la mise en place du follicule pileux sont considérées comme les facteurs les plus communs qui mènent à la défaillance de la transplantation des cheveux.

Choix de medecin pendant la greffe de cheveux

Le médecin qui effectue la transplantation de cheveux est l’un des facteurs les plus importants concernant le succès ou l’échec d’une opération. Les normes internationales imposent l’existence d’une formation spécialisée dans l’implantation de cheveux par des chirurgiens plastiques ou des dermatologues qui devrait être membres de la Société internationale de la chirurgie de réparation des cheveux, connu sous le nom ISHRS (Société internationale de la réparation capillaire).

La formation à la réparation de cheveux doit être globale, couvrir le champ des connaissances des techniques modernes et de la méthode FUT ou strip ainsi que de la technique FUE et de  la réparation des incidents qui ont échoué ou la réparation des cicatrices formées après l’application des techniques de transplantation antérieures, telles que FUT ou strip.En plus, dans la formation d’un médecin considéré comme expérimenté à l’implantation des cheveux devrait inclure la réparation des cas spéciaux tels que l’alopécie féminine, le transfer des cheveux d’autres régions sur la tête (visage,  barbes, poitrine, ou dos), la réparation des régions spéciaux, telles que les poils du visage (moustache, barbe, favoris ou réparation des sourcils et des cils).

Le médecin de l’équipe de transplantation constitue le facteur principal de l’obtention réussite des résultats puisque il joue un rôle important dans l’équipe de transplantation, il fait l’anesthésie locale requise pour l’extraction et la mise en place des follicules pileux et rend la conception de la ligne capillaire et de la distribution des follicules pileux.

Effets indésirables de LA GREFFE DE CHEVEUX

Lorsque la greffe de cheveux est réalisée de manière adéquate  par la méthode moderne Advanced FUE ne dispose pas d’effets graves soit directes  soit lointains. Les effets indésirables ou les complications les plus fréquents après un tel processus sont les complications immédiates qui contiennent l’œdème du front et des paupières qui apparaissent entre le deuxième et le troisième jour et dure souvent 24 heures. Ceci peut être évité par la prescription des médicaments en cortisone appropriés pendant la réparation, et quelques jours après. Une autre complication immédiate est le petit saignement local dans la région de l’extraction des follicules pileux. Ceci est une complication fréquente de l’application de la méthode FUT ou strip, tandis qu’elle est rarement observée dans les cas de transplantation par la méthode FUE.

Un autre effet indésirable de l’implantation de cheveux qui est assez rare, comme on le voit dans notre clinique (moins de 0,2% des patients) peut contenir la formation d’une inflammation locale des follicules nouveaux pendant la première ou la deuxième semaine postopératoires. Il s’agit de la dite bursite des cheveux. Les effets indésirables possibles, ou immédiats, présentés après la transplantation de cheveux, sont souvent évitables et peuvent être évités grâce à une bonne sélection des candidats, aux médicaments appropriés (lorsqu’il y a des cas d’immunosuppression telle que le diabète et les cas de personnes qui ne peuvent pas prendre anesthésie locale en sécurité). Par exemple, si nous avons un patient qui souffre d’un infarctus aigu du myocarde devrait reporter l’opération chirurgicale sous des conditions de sécurité. Il est également possible que, dans de tels cas, l’organisme du patient doit être configuré avec le médicament approprié. Dans le cas du diabète, il devra recevoir une large gamme des antibiotiques afin de ne pas avoir des effets indésirables déjà mentionnés.

Les effets indésirables lointains d’une greffe de cheveux est la non repousse des cheveux qui est due à des facteurs techniques, au manque d’expérience de l’équipe de transplantation, du médecin et au mauvais entretien des follicules pileux et à la mise en place inappropriée. Un autre effet indésirable observé vu surtout dans le cas de la méthode FUT ou Strip est la formation d’une cicatrice permanente dans la région donneuse qui peut être visible lorsque le patient est très ras ou elle peut être formée sous des conditions de douleur ou d’hypoesthésie dans la région.

Ces effets indésirables sont évités par la méthode moderne Advanced FUE car il n’y a pas de cicatrices permanentes. Un autre effet de la réparation du cuir chevelu peut être la création des résultats anormaux qui est due à la mise en place mauvaise des follicules pileux ou à la conception inappropriée de la ligne capillaire.