L
a greffe de cheveux par FUT ou par strip est une méthode précédente de greffe de cheveux utilisée à la lutte contre l’alopécie. Sa mise en œuvre a commencé au cours des années 1990 et elle s’est rapidement répandue au monde. Les années dernières, la greffe de cheveux par fut-strip est actuellement en recul rapide puisque la technique moins invasive FUE se rapidement répand. La raison est que les résultats de la technique FUE est plus impressionnants, sans exister les conséquences graves de la technique FUT-strip. A cause du progrès de la technique FUE, il est possible d’exporter des grands nombres de follicules pileux, ce qui, les années précédentes, était possible seulement par la technique FUT et il consistait son résultat le plus considérable.

Les résultats de la greffe de cheveux par FUT-Strip

Les phases principales de la greffe de cheveux par FUT – Strip pour la lutte contre l’alopécie sont les suivantes:

  • La conception de la bande cutanée (strip) située dans la région donneuse qui sera reçue en tant que transplant. L’amplitude de strip qui est reçu comme transplant est souvent entre 1-2 cm, afin qu’il n’y aura aucune difficulté concernant la cicatrisation de la plaie et aucune cicatrice malformée. La bande cutanée est souvent reçue de la région occipitale du cuir chevelu et elle s’étend d’un pavillon d’oreille à l’autre
  • Anesthésie locale dans la région de bande (strip). On utilise souvent un mélange de lidocaine et adrénaline.
  • Réception de la bande cutanée (strip). Elle se réalise par une incision de la peau dans tous les deux côtés jusque la graisse sous-cutanée. A ce stade, on doit faire grande attention afin que l’incision de la peau ne soit pas très profonde ayant comme résultat la destruction des nerves sensoriels de cette région qui peut-être mène à l’hypoesthésie post-opératoire de la région sur le strip ou (mène) à la création d’un névrome très douloureux. En plus, il convient d’hémostase très soigné après l’extraction de la bande cutanée, parce que dans cette région, il y a des nombreux vaisseaux et si on ne fait pas d’hémostase complète, il y a un risque de création d’un hématome post-opératoire et de rupture de la plaie.
  • Suture de la plaie. La suture de la plaie devient souvent en couches, par des catguts sous-cutanés (hypodermiques) absorbables au bout et par des catguts isolés nylon ou par suture intradermique continue au niveau supérieur. Les années dernières, on utilise une technique de suture plus évoluée, appelée occlusion trichophytique (trichophytic closure), pendant laquelle l’un bord chirurgical monte à l’autre, afin qu’il y a la repousse des cheveux aussi dans la cicatrice, en améliorant de cette manière son apparence esthétique.
  • Traitement du transplant. Après l’extraction de la bande (strip), celle-ci est reçue par les aides chirurgiens et elle est progressivement découpée, sous le microscope ou les loupes, afin d’obtenir des tranplants implantables (greffes) de diamètre approprié. Un handicap très important de la technique FUT-strip est le fait que la plupart des groupes de la greffe peuvent produire des transplants assez grands et appropriés à l’implantation, qui contiennnent 5-10 cheveux (microgreffes), qui sont assez plus grands que les unités folliculaires fonctionnelles qui normalement existent au cuir chevelu, portant des résultats anormaux, spécifiquement dans le cas où ces transplants grands sont mis en place dans la ligne capillaire ou le zone frontal. Au contraire, dans le peu des cas, on peut isoler des transplants plus petits ayant 1-4 cheveux (microgreffes), qui semblent plus aux follicules pileux normaux et portent des résultats normaux.
  • Mise en place des follicules pileux. Dans la plupart des cliniques où on applique la technique FUT-strip, la mise en place des transplants devient par la technique classique précédente de la création des fentes par lancette ou aiguille et ensuite, par la mise en place de chaque transplant au trou, à l’aide de pince. L’handicap de cette technique est qu’elle est cruentée et mène à un œdème post-opératoire grave et à la création des cicatrices dans la région receveuse.

Les résultats de la greffe de cheveux par la méthode FUT-strip

    Les résultats de la greffe de cheveux par la méthode FUT strip se dépendent surtout de la capacité et l’expérience du groupe chirurgical et peuvent être excellents, au moins en ce qui concerne la densité. Le caractère naturel, surtout dans le cas de la ligne capillaire, est souvent à la traîne par rapport à la FUE, à cause du fait que pendant le traitement du strip, des transplants grands sont nés et ils ne semblent pas aux follicules pileux normaux et fines qui généralement existent à la ligne capillaire. Une nouvelle opération, même dans le cas d’une séance précédente par FUT-strip, est très difficile, puisqu’ il faut qu’une nouvelle incision, parallèle soit créé, sur ou sous l’autre (incision double), où il faut qu’on examine la cicatrice existante, en créant des problèmes encore plus graves.

Effets secondaires post-opératoires de FUT-STRIP

La douleur chronique

Hypoesthésie



    Le défaut principal de la technique FUT est la création des cicatrices permanentes et malformés dans la région donneuse, qui est lié à une hypoesthésie permanente dans  la région ou à la présence des névromes douloureuses dans la région de la cicatrice. Un taux de 5-10%, au moins, des patients qui sont subis à la technique FUT-strip, déclarent qu’ils ont des douleurs permanentes dans la région de la cicatrice post-opératoire, tandis que 20-25% des patients subis à la greffe de cheveux par FUT-strip déclarent qu’ils souffrent d’hypoesthésie dans la région de la cicatrice.

    Les taux des conséquences indésirables sont accrus dans le cas d’une nouvelle opération ou des opérations répétées par la technique FUT-strip. Un autre défaut est que les follicules pileux sont blessés pendant le traitement de strip, ce qui a comme résultat la survie réduite des follicules transplantés. En plus, la création des fentes dans la région preneuse contribue à l’augmentation d’hémorragie, d’œdème et la douleur après la greffe par la technique FUT, tandis que l’utilisation d’un grand nombre des transplants porte souvent des résultats sans aucune esthétique (les cheveux semblent à ceux d’une poupée).

Candidats FUE à Advanced Hair Clinics

Ils ont subi FUT-STRIP

Ils veulent corriger les cicatrices FUT

    A nos jours, on observe souvent le phénomène suivant : des patients, subis à la greffe de cheveux pour la lutte contre l’alopécie par la méthode strip, s’adressent aux chirurgiens plastiques spécialistes, parce qu’ils essaient à réparer ou réduire la cicatrice formée par le strip. Plus précisément, dans la clinique Advanced Hair Clincs, un taux de 35-40% des patients, qui sont subis à la greffe de cheveux par la technique FUE, dans le passé ils ont été subis à la greffe de cheveux par la méthode FUT et s’adressent à nous afin de procéder soit à l’accumulation, soit à la réparation de la ligne capillaire. En plus, dans le cas de  15-20% de patients subis dans le passé à la greffe de cheveux par FUT, il est nécessaire de réparer la cicatrice post-opératoire parce qu’elle est malformée ou visible. Pour toutes ces raisons, la greffe de cheveux par la méthode FUT-strip est en recul progressif les années dernières au niveau mondial.