L’
alopécie diffuse est une situation qui est caractérisée par une diminution de la densification de la repousse dans tout le cuir chevelu. Elle peut influencer toute la repousse des cheveux et des poils corporaux mais plus souvent elle est apparue dans la région du cuir chevelu. L’alopécie diffuse est due à une perturbation de l’évolution du cycle pilaire causée souvent par un facteur nuisible. De cette manière, les cheveux « immatures » passent brusquement à la phase de la chute et au cours de cette période on observe la raréfaction totale du cuir chevelu, sans pouvoir définir des régions précises de la perte. Après un délai de 3-4 mois ou quand les effets du facteur nuisible sont interrompus, le phénomène est progressivement en recul et la raréfaction est réparée. L’alopécie attaque surtout les femmes en comparaison des hommes.

Alopécie diffuse – Classification

L’alopécie diffuse constitue une maladie qui, selon les résultats du trichogramme, peut être causée par:

  • Alopécie télogène (telogen effluvium), où les cheveux entrent brusquement à la phase télogène (la phase dernière du cycle pilaire) tandis que normalement ils doivent être en phase anagène et y rester pour un délai de 3 mois, jusque la naissance des cheveux nouveaux et leur chute.
  • Alopécie anagène ou dystrophique qui présente une chute intense des cheveux (90% d’eux) à cause des effets d’un facteur chimique ou toxique (ex. chimiothérapies) ou de la radiation mais il y a de repousse après l’interruption de l’action de ce facteur.
  • Alopécie mixte

En plus, en fonction de la durée de la procédure de la perte des cheveux, elle peut être classifiée en:

  • alopécie aigüe, présenté sous forme de la perte soudaine des cheveux
  • alopécie subaigüe, où la perte des cheveux dure certains mois et
  • Alopécie diffuse chronique, où la phase de raréfaction est répétée et elle dure plus de 6 mois au total.

Alopécie diffuse – Causes

woman-with-visible-stress    L’alopécie diffuse est causée par l’interruption de l’évolution normale du cycle pilaire. Il s’agit d’un problème souvent rencontré puisque la raréfaction est observée certains mois (3-4 mois) après l’action de la cause possible et dans la plupart des fois le patient, au moment donné, montre à être déchargé par les effets possibles.

L’alopécie diffuse peut-être due à des nombreux facteurs qui mène au stress soit corporal soit psychologique ou aux maladies systématiques ou exogènes (facteurs surtout pharmaceutiques).

Plus précisément, les causes possibles de l’alopécie diffuse sont les suivantes:

  • Stress corporal, présenté après une opération grave, une infection grave, fièvre, ou une hémorragie aigue. En plus, des nombreuses femmes sont atteintes de l’alopécie diffuse après l’accouchement mais aussi après d’un délai de trois mois à cause des changements graves et brutaux des niveaux hormonaux.
  • Stress émotionnel qui mène à l’alopécie diffuse aigue.
  • Des maladies chroniques comme par exemple l’anémie, le lupus érythémateux discoïde, l’amyloidose, l’insuffisance hépatique, la néphropathie chronique, la maladie enflammée d’intestin, les syndromes lymphoprolifératifs, la dermatomyosite ainsi que des infections chroniques comme l’infection de VIH et la syphilis secondaire. En outre, des dermopathies comme le psoriasis, et la dermatose sébacée et allergique peuvent mener à l’alopécie diffuse télogène.
  • Des troubles endocriniens. Tant l’hyperthyroïdisme que l’hypothyroïdisme peut causer l’alopécie diffuse télogène qui toutefois, est en recul quand le patient rentre à la condition euthyroïdique. Une autre raison est la diabète. En plus, la perte des cheveux peut s’apparaître pendant la phase de ménopause à cause des changements hormonaux.
  • Les habitudes alimentaires. La prise insuffisante des protéines, du fer, du zinc, des matières graisses ou nutritives, surtout à cause de l’application des régimes exhaustives ou des troubles alimentaires (ex. anorexies) est la cause la plus fréquente, surtout chez les femmes. Des syndromes de malabsorption et des maladies pancréatiques peuvent aussi mener à l’alopécie diffuse. L’avitaminose D et l’insuffisance de la biotine constituent aussi des facteurs aggravants.
  • La médication comme les pilules contraceptives, les androgènes, les rétinoïdes pour le traitement de l’acmé, les médicaments antithyroïdiens, certains médicaments antidépressifs, la vitamine A, certaines catégories des drogues cardiologiques ainsi que certains stéroïdes anti-inflammatoires. En plus, des médicaments utilisés à la chimiothérapie contre des diverses formes du cancer, qui sont cytotoxiques, influencent les cheveux en phase anagène, en provoquant l’alopécie diffuse anagène.
  • Radiation, qui cause la chute des cheveux surtout aux points influencés. La radiothérapie de basses fréquences, a des résultats réversibles dans le cas de la perte des cheveux, en changeant un peu la qualité et la notion du cheveu.

Alopécie diffuse – Traitement

    L’alopécie diffuse est souvent réversible et dans un délai des certains mois la raréfaction du cuir chevelu est réparée et les follicules pileux restent sains. Il est important que le patient en collaboration avec le dermatologue spécialisé et le chirurgien plastique essaient à déterminer le facteur qui cause la perte des cheveux, puisque il y la possibilité que l’alopécie diffuse s’évoluera et d’être transformée à une alopécie chronique ou androgénétique. Dans le dernier cas, les cheveux repoussés sont plus faibles et minces en comparaison de la condition précédente. Dans le cas d’alopécie diffuse aigue et télogène, on doit déterminer la cause et examiner si le patient n’est pas encore influencé, la perte s’interrompe immédiatement et le cuir chevelu se fraie progressivement au cours de mois prochains.

    Dans le cas d’alopécie diffuse télogène chronique, la situation est plus compliquée à cause de nombreux facteurs qui contribuent à l’apparition de la maladie. Dans tous les deux cas, il convient de suivre un régime plein des éléments nutritifs  et des protéines. La médication des suppléments alimentaires, comme la vitamine C qui aide à l’absorption du fer, les vitamines B qui sont des substances répressives contre le stress, la biotine et le zinc, peut renforcer la repousse des cheveux. Si on suppose que la cause est la réception d’un médicament, on consulte son substitution ou son interruption pour un délai de trois mois au minimum afin de confirmer le facteur nuisible. Au même temps, on examine s’il y a la possibilité d’exister une maladie subordonnée et si elle est éliminée par le traitement approprié. Il n’y pas un traitement pharmaceutique précise pour l’alopécie diffuse.

Minoxidil
Platelet-rich Plasma - PRP
LaserComb - LLLT

    L’alopécie diffuse, anagène ou dystrophique, est traitée par la surveillance et le traitement d’appui, au cas où on connaît la cause et on ne peut pas l’éviter pour une certaine période. Plus précisément, dans les cas d’alopécie diffuse, présentée aux jeunes qui ont un historique héréditaire d’alopécie androgénétique, causée par une chimiothérapie précédente, il y a la possibilité d’une repousse partielle des cheveux après la fin de la chimiothérapie, seulement dans les régions qui ne peuvent pas être influencées par l’alopécie androgénétique. Au contraire, dans les régions où il y a une prédisposition héréditaire d’alopécie androgénétique, la repousse n’est pas satisfaire, et par conséquent on observe l’apparition clinique d’alopécie androgénétique évoluée, du seuil  V-VII de l’échelle Hamilton-Norwood, qui, sous des conditions normales, s’apparaîtrait plusieurs années plus tard.

    Cette alopécie évoluée après la chimiothérapie est un facteur aggravant qui a un impact sur l’état psychologique des patients et constitue la seule indication réelle de la greffe de cheveux aux cas des alopécies diffuses. En général, la greffe de cheveux n’est pas un traitement de première intension dans les cas d’alopécie diffuse récidivante. Toutefois, en tout état de cause, le contrôle médical par un dermatologue spécialiste ou un chirurgien plastique, qui rendra compte de tout incident, est nécessaire.